- REVIEWS - 

FAIRY QUEEN - ATELIER LYRIQUE DE TOURCOING - A.KOSSENKO - 22

"La reine des Fées s'exprime par le mezzo clair et satiné de Coline Dutilleul.

Alors que « Ye gentle spirits of the air » flatte son velours et laisse entrevoir une flexibilité prometteuse, sa lecture à la fois habitée et sophistiquée de The Plaint, éveille davantage encore notre intérêt. En outre, l’actrice s’empare avec brio de Titania, impérieuse et vamp à souhait. Un nom à retenir ! " FORUM OPERA

Beau mezzo rond et équilibré au phrasé fluide, campe une étudiante faussement sage et une Titania tantôt aguicheuse tantôt poignante :

Sa plainte « Oh, let me ever weep »  accompagnée-relayée par un splendide hautbois, est un sommet d’expressivité. " DIAPASONMAG

"Outre quelques étudiantes d’Oxford, fées contemporaines, parmi lesquelles l’épatante Titania de Coline Dutilleul (prodigieuse d’émotion dans The Plaint " RESMUSICA

... Et surtout Titania qui allie grâce et même profondeur, superbe air tragique dans l'acte V ... CLASSIQUENEWS

"Belle comme Marisa Berenson dans Barry Lyndon, Titania semble sorte d’un portrait de Reynolds ou de Gainsborough, et Coline Dutilleul prête à la reine des fées une sensualité fascinante qui fait merveille notamment dans « The Plaint »." CONCERTCLASSIC

" Mezzo-soprano affirmée, au phrasé étudié … Elle déploie la longue plainte de Titania 

“O, let me weep”, avec une expressivité touchante qui atteint le cœur. " OLYRIX

ORFEO - MONTEVERDI - FESTIVAL AIX EN PROVENCE - L.G ALARCON - 22

Coline Dutilleul est La Messaggiera. Celle qui doit annoncer la mort d’Euridice à Orfeo fait entendre ses plaintes dans une voix colorée de mezzo-soprano. Joli médium projeté, piani expressifs où tristesse rime avec lamentations. Une belle interprétation très musicale. GPOPERA.IT

Deux chanteuses possèdent un format vocal plus lyrique, plus opératique, d’abord Coline Dutilleul en Messaggiera qui vient annoncer, avec certains sons fixes typiquement baroques, la triste nouvelle de la mort d’Euridice. Le désespoir d’Orfeo est alors palpable et l’intensité lumineuse diminue sur le plateau, un peu comme un crépuscule. CLASSIQUEENPROVENCE

Toutes deux très belles voix, chaudes et puissantes, Anna Reinhold incarne une Proserpine toute d’humaine sensualité et Coline Dutilleul est parfaite en porteuse de malheur. OPERAPHILE

PER L'ORCHESTRA DI DRESDA - APARTEE -  A.KOSSENKO - 21

“ Per l’orchestra di Dresda ” - Et in spiritum Sanctum est interprété avec une belle sobriété par la mezzo soprano belge Coline Dutilleul. La jeune mezzo est dotée d’une belle voix chaude, à la tessiture large ; le médium est sain, les graves beaux, les aigus insolents. ” Lyriqueinfo

        ” Les deux chanteurs participants Coline Dutilleul (mezzo-soprano) et Stephan MacLeod (basse)          construisent les airs au travers d’arcs de suspense bien pensés, un phrasé fin et une articulation            des plus éloquentes”. DASORCHESTER

HANSEL & GRETEL - OPERA D'AVIGNON - OPERA DE CLERMONT-FERRAND 21

En Hänsel, la mezzo Coline Dutilleul se montre fort engagée dans la restitution d’un rôle d’enfant à la fois joyeux et turbulent. Elle déploie en outre une voix charmante à l’écoute, bien projetée sur une large amplitude, et au timbre riche d’une fraîcheur collant pleinement à ce rôle juvénile.» OLYRIX 

L'ISOLA DISABITATA - OPERA NATIONAL DU RHIN- 2017 

""L'impression générale est celle d'un spectacle de grande qualité avec des protagonistes remarquablement engagés. Coline Dutilleul (mezzo soprano) dans le rôle de Costanza a fait preuve de remarquables qualités vocales dans l'air magnifique :

Se non piange un infelice..., son timbre de voix est chaud et velouté, la projection est superbe et l'intonation parfaite."

ODB-OPERA [March 2017]

BLANCHE NEIGE - W.FERRARI - OPERA NATION DU RHIN - 2016

 Heureusement, l’Opéra Studio de l’OnR compte quelques voix prometteuses, dont plusieurs avaient déjà pu être entendues la saison dernière dans la Cendrillon de Wolf-Ferrari. On retrouve avec grand plaisir le timbre sombre de Coline Dutilleul, superbe mezzo qui reviendra pour la reprise de Blanche-Neige de Lange et surtout dans Il signor Bruschino en avril prochain.][Forum Opera - Laurent Bury - Septembre 2016]

Le vibrato rapide de la chanteuse convient au caractère éruptif du personnage. Bien présente dans les graves, elle est aussi sonore dans les passages joués que chantés, grâce au placement idoine de sa voix et à un jeu expressif.]" [Olyrix - December 2016]

 A l’arrivée, victoire à l’applaudimètre pour… la belle-mère perfide, jalouse, méchante et donc comique interprétée par la mezzo belge Coline Dutilleul." [Liberation - December 2016]

MIRIRIDA - A.ESSYAD - FESTIVAL MUSICA - 2016

"Quant à Coline Dutilleul, elle n'a certes pas l'âge de sa Vieille femme mais son mezzo précis, éloquent et bien irrigué séduit. DIAPASON MAG -Benoit Fauchet -  
On retrouve avec grand plaisir le timbre sombre de Coline Dutilleul, superbe mezzo ...  FORUMOPERA

                      RESMUSICA "Ductilité du timbre, homogène et plus posé de Coline Dutilleul ... "    

"Coline Dutilleul, séduisante Carmen ...
La qualité du spectacle a tenu pour une large part à la prestation remarquable de Coline Dutilleul dans le rôle-titre. Cette artiste de l’Opéra Studio, au timbre riche et chaleureux, au talent dramatique bien affirmé, a campé une Carmen sensible et sensuelle aussi à l’aise et expressive dans les pages célèbres et redoutables (la Habanera et la Séguedille) que dans la tragédie du dénouement. ]" [DNA - June 2016]

CENDRILLON- M.E SIGNEYROLE - OPERA NATION DU RHIN - 2015

Mention spéciale à la Marâtre, Coline Dutilleul, qui marque les esprits tant par son jeu que par sa voix. Comment ne pas frémir lorsqu’on la voit avec ce gros couteau de cuisine posé contre les pieds de ses filles? ]" [Toute la culture.com - December 2015]

"/ La mezzo Coline Dutilleul fait forte impression en marâtre, tant sur le plan scénique que vocal /" [Forum Opera - December 2015]